mapNews, le 23 septembre 2020

Pôle enfance Jean d’Ormesson

Ventabren

Première pierre à l’édifice


C’est en présence de M. le maire de Ventabren et des représentants de Semepa que le Pôle enfance Jean d’Ormesson a vu la pose de sa première pierre samedi 19 septembre 2020. Ce groupe scolaire comprend une école de 10 classes, une crèche de 60 berceaux, un espace restauration, un plateau sportif et des bureaux de l’annexe de la mairie

Camille Richard-Lenoble, architecte associée map en charge de la conception du projet, en a notamment défini les quatre grandes lignes directrices de la conception:

Insertion dans le contexte urbain. Une façade urbaine le long du mail perçue comme un sas entre le monde familial, social et sociétal. Au centre, les classes comme lieu d’apprentissage. Au sud, largement ouvert sur le paysage, les cours de récréation vécues comme des espaces de liberté d’expression

Flexibilité aux espaces et donc la mise en œuvre d’une structure permettant de faire évoluer ces espaces en fonction des besoins de l’école, et des nouveaux modes d’apprentissage ( en limitant les murs porteurs )

Performance énergétique du bâtiment. En travaillant d’une part son implantation, les accès et l’administration au Nord, les espaces extérieurs au Sud, protégés des vents dominants et du soleil par de grandes pergolas en bois. En travaillant d’autre part sur l’enveloppe du bâtiment avec des matériaux nobles comme la brique, le bois, la tuile, sans oublier l’usage des énergies renouvelables par la pose de panneaux photovoltaïques et bien sûr l’utilisation du végétal. Ainsi, le projet sera reconnu Bâtiment Durable Méditerranéen au niveau Argent.

Valeur d’usage. Valeur fondamentale pour la réussite d’un tel projet. Penser aux enfants, proposer une écriture simple, claire. Délimiter les espaces, le côté studieux du côté ludique, autour du sport, des repas, du potager, pour que les enfants soient dans un environnement optimal, et d’œuvrer pour le fameux adage «Un esprit sain dans un corps sain»

Jean d’Ormesson, esprit libre s’il en est, écrivait ainsi : « La culture est l’espace et le temps rendus sensibles au cœur »

Voir le film de présentation